8 TIPS for an English resume (Mes 8 astuces pour un bon CV en anglais)


Cet article est une mise à jour de celui publié initialement en 2020 – En effet, on profite de l’été pour se préparer chasser un nouveau job à la rentrée !


Deuxième article de notre série « I want to change job mais l’anglais est un obstacle… »

Aujourd’hui, je me pencher sur les bonnes pratiques en ce qui concerne la rédaction d’un resume (prononcez résioumé). En effet, il existe de nombreuses différences entre le modèle d’un CV français et celui rédigé en anglais. Et même si l’on entend ici et là des voix qui nous disent de laisser tomber le vieux principe du CV… cela reste une bonne manière de présenter son expérience de façon synthétique. Ainsi, il sera plus facile de lister avec des bullet points (une liste à puce) l’ensemble de nos expériences que de les délier toutes dans notre lettre de motivation.

Faisons donc ensemble le tour de ces must-have du CV en anglais point par point.


Les 8 différences entre le CV français et le CV en anglais

Pas de photo ni d’informations personnelles. Ton nom et tes coordonnées doivent apparaitre clairement, et c’est tout. Je te conseille aussi d’être très attentif à ce que que tes coordonnées soient faciles à trouver. Imagine le « worst case scenario ! » (le pire scénario possible) : un recruteur trouve ton CV intéressant, veut te contacter…. et ne trouve pas ton numéro de téléphone… Je ne veux même pas y penser !


Les points à retenir

Pas de limitation à une feuille. Si ton expérience le justifie, tu peux sortir du cadre strict du CV français. Mais attention, on n’est pas là pour faire du remplissage.

Commence par un « Profile » c’est-à-dire un bref résumé de qui tu es et du poste que tu recherches

Parle précisément de tes engagements et différents centres d’intérêt. Il n’est pas rare de voir une liste des associations ou des clubs auxquels on adhère. Cette rubrique s’appelle « Interests »

La rubrique suivante est « Education & Training » et c’est là que tu peux développer les études que tu as faites et les formations professionnelles que tu as suivies. Attention, tous les termes doivent être traduits. Attention : Pas question de laisser des mots en français. Donc, si tu as suivi la formation «Animation d’une AMDEC», cela devient «Facilitating FMEA»

Vient alors ton expérience professionnelle. Une nouvelle fois, attention à bien traduire tous les termes, à ne pas laisser de mots en français dans ta description. C’est le moment de monter que tu connais les termes associés à ton métier et ton expérience.

Paragraphe suivant : tes « Key Achievements » c’est-à-dire tes principales réussites. Et là, c’est le moment d’être très anglo-saxon, et d’utiliser des verbes d’action pour t’exprimer. Par exemple, plutôt que de parler de la réalisation d’audit système, tu préféreras une phrase du type « Je réalise des audits sytème, analyse les écarts et prescrit des pistes d’amélioration » : 3 verbes d’action (réaliser, analyser, prescrire) plutôt qu’un nom commun (réalisation.)

Et on finit avec les « Core Skills » à savoir les compétences qui sont nécessaires pour le poste. C’est peut-être le paragraphe du CV qui doit être le plus adapté au poste pour lequel tu postules… mais tous les experts ne sont pas d’accord sur ce point.


L’apparence compte…

Premier point : ton anglais doit être irréprochable. Je le répète en boucle dans toutes mes formations: il faut privilégier les phrases simples, encore plus dans le contexte d’un CV où l’on se doit d’être concis et précis. Alors on ne se lance pas dans des trucs complexes, on reste sur la base de son métier, de ses compétences. A moins de postuler pour un poste de rédacteur… Mais là un niveau B1 en anglais ne suffira peut-être pas… A toi de voir.

Ensuite on travaille le look de son CV. Mettons-nous à la place d’un recruteur qui reçoit des centaines de CV tous les mois. Ce n’est pas avec un document « dry » (sec, sans vie) que nous avons une chance d’attirer son attention. Il faut faire un effort de présentation, quelque soit notre personnalité, mais toujours en la respectant. Aujourd’hui, de nombreux sites internet proposent des exemples voir même des outils en ligne pour formaliser votre CV. Et les modèles sont variés, pas tous orientés pour les professionnels du marketing !


Je te propose la sélection d’outils suivante qui me semble les plus pertinents pour les métiers techniques :

Pour voir des exemples

Pour essayer des outils de mise en page


Mets ton CV à jour avec moi

C’est pour toi qui a juste besoin de te travailler un peu ton CV que j’ai créé la formule « Anglais à la carte ». A partir d’1h, si cela te suffit, il n’y a pas de minimum. Pour vérifier un truc ou deux, travailler une partie, ou simplement (re)prendre confiance.

N’hésite pas : bloque un créneau directement dans mon agenda pour parler de ton besoin


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :