Self deprecation – l’auto-dérision à l’anglaise

On peut rire de tout – mais les anglais rient surtout d’eux même ! Troisième volet de notre série sur l‘humour anglais – avec un peu de retard… Parlons auto-dérision.

Comment définir l’ auto-dérision anglaise ?

Attention, elle n’a rien à voir avec la pêche au compliment. Il n’est pas rare de voir des personnes se rabaisser uniquement pour être assuré du contraire par son auditoire. Celui ou celle qui pratique la dérision n’attend rien de vous, c’est un type d’humour très personnel, souvent pratiqué par des personnes très intelligentes – d’où l’illustration avec Oscar Wilde pour accompagner cet article.

Je suis tellement brillant qu’il m’arrive de ne pas comprendre un seul mot sortant de ma bouche

En français, « dérision » est souvent associée à « mépris. » Mais ce n’est pas le cas lorsque l’on pratique l’auto-dérision. Il s’agit bien de mettre en avant la futilité de ce qui nous entoure, mais sans méchanceté, simplement pour prendre du recul.

Les anglais vous le dirons eux-mêmes, avec justement beaucoup d’auto-dérision : « Quand vous vivez sur une île où il pleut tous les jours et où la cuisine est un concept abstrait, il ne vous reste que l’humour… »

Quelle est la recette de l’auto-dérision à l’anglaise ?

Ingrédient indispensable : l’intelligence. Jamais de vulgarité, uniquement des remarques qui semblent objectives et sont bien formulées.

Ensuite, On parle de soi, mais cela doit résonner pour son auditoire. La remarque sur la cuisine anglo-saxonne marche bien lorsque l’anglais parle avec un français, beaucoup moins avec un américain qui lui n’a jamais fait de commentaire sur le sujet… Le bon mot d’Oscar Wilde prend encore plus de sens lorsqu’on le ramène aux critiques de la presse anglaise à l’époque de la sortie de sa pièce « De Profundis. »

Enfin, l’attitude de celui ou celle qui pratique l’auto-dérision compte beaucoup. Un air détaché est de mise. C’est comme une remarque que l’on se fait à soi-même, quasiment sans émotion, et surtout sans rire soi-même de son trait d’humour ! Et le Graal, c’est une réaction perplexe de votre auditoire.

Alors, auto-dérision ? Dry humour ? ou Puns ?Quel est votre forme d’humour préférée ?

Dites-le nous en commentaire sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/thefloatingmushroom/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :