« Puns » – Premier contact avec l’humour anglais

Cette semaine je vous propose de parler un peu de l’humour anglais.

Qu’on les adore ou les déteste, il n’est pas possible de nier le sens de l’humour de nos voisins britanniques… même si nous ne le comprenons pas toujours.

Qu’est-ce que l’humour anglais ?

Il y a à mon sens trois principaux courants d’humour anglais :

  • Dry humor – ou l’humour pince-sans-rire, avec sa petite dose de sarcasme
  • Self deprecation – ou l’art et la manière de rire de soi et de l’absurdité de la vie
  • Puns – les fameux jeux de mots

Commençons aujourd’hui avec les « puns »

Personne n’aime les jeux de mots… mais tout le monde adore un bon jeu de mots.

Faites « an excellent pun », et on vous appellera « witty » – plein d’esprit – le compliment ultime de la part d’un anglais lorsqu’il est question d’humour.

« Puns » et noms de boutiques

Là où les britanniques se déchainent, c’est sur le choix des noms de leurs boutiques !

Voici quelques exemples que je trouve vraiment amusants :

Ma préférée parmi toutes ces photos : The Iron Maiden : nous avons ici affaire à un « double pun » car Iron Maiden, le groupe de hard rock, tenait déjà son nom de la « vierge de fer », instrument de torture du Moyen-Age.

Comme en français, iron signifie aussi bien « fer » en tant que matériau ou bien en tant qu’outil pour repasser le linge. Et oui, je trouve cela très drôle.

Tout aussi « clever » à mon sens, nous avons Mows’art

Faire un « pun » sur un nom célèbre relève d’un sport national pour les « shops » anglais. Et si pour comprendre le premier il vous faudra peut-être le dire à haute voix… et savoir prononcer « Mozart » en anglais

Le suivant est bien plus explicite : Got it ?

Un autre « must » : le détournement d’un titre de film ou de roman célèbre. Pour comprendre le premier, il faut savoir prononcer Titanic en anglais, mais le jeux de mots fonctionne vraiment bien

Parfois, il faut un peu de culture pour comprendre la blague, comme avec ce deuxième exemple ci-dessous

Et enfin, la phrase qui veut vraiment dire quelque chose. Super exemple avec « bits and pieces » (morceaux – fragments en français) transformé en « bits and PCs » sur la devanture de cette boutique.

Et ce magnifique final sur cette boutique pour enfants : est-ce que ce ne serait pas adorable de shopper ici ? (wouldn’t it be lovely to shop there ?)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :